skip to Main Content

Les ONG en guerre contre l'”écoblanchiment”

071120_grenelle.jpgPas question de relà¢cher la pression à  l’issue du Grenelle de l’environnement. Des ONG environnementales ont décidé de relancer le débat sur les dérives publicitaires des marques, coupables à  leurs yeux d’abuser des arguments écologiques et de pratiquer ainsi l'”écoblanchiment”. Réunies lundi 19 novembre à  la mairie du 2e arrondissement de Paris, elles ont reformulé leurs propositions et évoqué les risques de recours judiciaires. Lors du Grenelle de l’environnement, il a été décidé d’encadrer plus strictement la publicité au regard du développement durable et de l’environnement, et de faire évoluer la logique d’autorégulation de la publicité vers une logique de corégulation, a rappelé Jacques-Olivier Barthes, du WWF. Des comités de suivi se réunissent cette semaine pour évoquer la suite à  donner à  ces lignes de conduite. Les ONG environnementales souhaitent que le renforcement du contrôle publicitaire se fasse sur la base de la norme Iso 14 021 afin que le consommateur soit mieux informé de l’empreinte écologique des produits. (…) Certaines entreprises sont attaquées pour publicités mensongères ou trompeuses. L’avocat Alexandre Faro a évoqué le cas de Monsanto, condamné suite à  une plainte déposée par l’association Eaux et rivières de Bretagne. L’entreprise a fait appel. Mais aussi la plainte déposée par Eaux de Paris contre la société Cristalline qui avait dénigré dans une publicité l’eau du robinet. Au niveau européen, les Amis de la Terre ont porté plainte contre Shell aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Belgique et en Allemagne, et un député européen a attaqué Saab en Belgique. Image source: bhrumeur.blog.lemonde.fr. > Continue.

News selected by Covalence | Region: France | Company: Shell, Saab, Monsanto | Source: Le Monde

Back To Top