skip to Main Content

Des banques américaines pourraient quitter l’alliance sur le climat

Aux États-Unis, des géants bancaires menacent de rompre avec la Glasgow Financial Alliance for Net Zero, alors que s’ouvre à Genève le sommet Building Bridges sur la finance durable.

Ça couine un peu du côté de la finance. Plusieurs géants américains de l’investissement menacent de quitter la Glasgow Financial Alliance for Net Zero (GFANZ), une large coalition d’institutions financières engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ils redoutent de se retrouver un jour attaqués en justice en raison de leur politique d’investissement dans les énergies fossiles. (…)

«Les efforts de décarbonation sont plus avancés dans l’asset management et la gestion de fortune que dans le financement (ndlr: activités de crédit), observe Antoine Mach, directeur de Covalence et enseignant en finance durable à la Haute École de gestion de Genève. Les banques comportant aussi une activité d’investissement et de financement sont donc plus réticentes à s’engager sur le net-zero (ndlr: réduction totale de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050) Suite…

Source: Tribune de Genève

Back To Top